bienvenue au cœur manufacturier de l'Europe
bienvenue au cœur manufacturier de l'Europe

Poggipolini intensifie son plan industriel avec l’innovation ouverte et l’acquisition d’un partenaire stratégique

12/06/2020

Le plan stratégique et industriel de Poggipolini, entreprise référence depuis trois générations dans la conception et la production de systèmes d’ancrage spéciaux moulés à chaud et de composants de haute précision, est en plein essor.
Le secteur des vis moulées à chaud en est la locomotive, grâce à l’expérience acquise en quarante ans de Formule 1 et de supercars, mais aussi dans l’aéronautique, principalement dans le secteur des hélicoptères et de l’espace. Au cours des six dernières années, l’entreprise a développé un nouveau processus de production, appelé « High Speed Hot Forging », qui permettra de produire à grande vitesse, et avec la plus grande efficacité, des vis en titane pour le secteur des avions de ligne et des voitures de luxe, où la réduction du poids est primordiale. Cette nouvelle méthode de production des vis moulées à chaud offre également la possibilité aux clients de commander sans quantité minimale, garantissant une personnalisation totale et des temps d’attente très brefs, avec une production de 100 vis par minute, qui part de la matière première à la livraison finale. Avec ce processus, Poggipolini introduit le concept de production par kits et non plus seulement par volumes. La capacité de production d’une ligne automatisée est de 10 millions de vis par an (aujourd’hui l’entreprise en produit environ 1 million), le tout de manière numérisée et conçu pour être étendu au niveau international, ce qui permettra de se rapprocher du client.
Le nouvel établissement de 3 000 m², sur un potentiel de 20 000 m², vient s’ajouter au site historique. Opérationnel depuis novembre 2019, il se trouve lui aussi à San Lazzaro di Savena (Bologne). Il s’agit d’une authentique usine intelligente (Aerospace Centre of Excellence), conçue pour devenir le pôle aéronautique émilien, axé sur des projets de recherche et de développement, en collaboration avec les clients, les startups et les universités, et basé sur l’industrialisation de systèmes complexes verticalement intégrés. L’objectif avoué est de placer l’entreprise dans des secteurs de pointe, comme la Formule 1 et les hélicoptères, ou celui des avions de ligne et des voitures de luxe, en la présentant comme un partenaire technologique offrant des solutions à forte valeur ajoutée. Les nouvelles technologies de processus brevetées, qui ne concernent pas seulement le secteur des vis et des boulons, mais aussi celui des usinages mécaniques de très haute précision, permettront de faire un nouveau saut de qualité fondamental. Les 5 prochaines années seront sous le signe de la croissance organique, avec environ 50 millions d’euros de chiffre d’affaires et un plan d’investissement confirmé malgré la crise du Covid-19.
D’où le choix stratégique d’ouvrir le capital de l’entreprise au groupe Cherry Bay Capital : une prospective sur le long terme, résultat du fort potentiel technologique de cette entreprise. L’entrée dans le capital de Cherry Bay Capital, avec une participation minoritaire, a été dictée par le choix, et non par la nécessité, d’intensifier le plan industriel de manière stratégique.
Depuis 2010, Poggipolini s’est lancée dans un profond cycle de transformation, transférant le savoir-faire et la technologie de son secteur historique, la Formule 1, à d’autres secteurs, à commencer par l’aéronautique qui représente aujourd’hui 60 % de son chiffre d’affaires. L’entreprise a réinjecté 40 % du chiffre de 2019 et investi 15 millions d’euros au cours des 7 années précédentes dans des technologies de pointe, le développement de nouveaux processus, les certifications, la recherche et le personnel. Malgré l’urgence sanitaire liée au Covid-19, les quatre premiers mois de 2020 se sont conclus sur une croissance de 20 % du chiffre d’affaires, tandis qu’en 2019, l’entreprise a connu son année record avec un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros, en hausse de 30 % par rapport à 2018.